Panier (0)‏

NOTRE HISTOIRE

NOTRE HISTOIRE

La représentation artistique des chevaux remonte à la préhistoire: c'est dire combien ils sont mythiques dès l'origine de leur présence dans la vie des hommes dans de nombreuses civilisations du levant au couchant.

Éleveuse passionnée de purs sangs arabes, j'ai tenu à me consacrer à la préservation de ces princes du désert, dont le sang précieux a contribué à améliorer quasiment toutes les races dans le monde.

 

Victimes de leurs extraordinaires qualités de vigueur hybride, ils ont été trop peu nombreux à être préservés en race pure, à l'exception de quelques rares individus collectionnés notamment par les princes et rois d’Égypte. Grâce à la vision de quelques passionnés anglais et américains, certains individus ont pu parvenir jusqu'à nous, porteurs de cet exceptionnel bagage génétique.

Comment aurais-je pu prétendre améliorer de quelque manière ces âmes particulières façonnées par quelques millénaires de sélection aussi rigoureuse que de conditions de vie âpres par les tribus du désert d'Arabie? 

Notre mode d'élevage est en perpétuelle quête du respect des besoin de l'espèce, qu'il s'agisse de la vie au pré ( et non cloîtrés dans des boxes, comble de l'horreur pour un animal de fuite particulièrement claustrophobe), en groupe car c'est avant tout un animal grégaire. Ils ne sont pas ferrés et sont éduqués sans mors.

MIZ ELLA DSC_6280a-8x10 bw.jpg
ISHMAEL CROP_MG_5336.jpg

Cependant, certains de ces individus rares sont destinés à rester à l'élevage, parce qu'ils sont parfois trop âgés ou stériles, ou ont été sérieusement blessés ou porteurs de maladies génétiques indésirables pour la reproduction ou d'affections plus bénignes mais rédhibitoires comme les sarcoïdes, le cushing ou la dermite estivale.

Plutôt que suivre le diktat d'une économie de marché qui consiste à faire naître chaque saison de nombreux poulains, les sevrer beaucoup trop tôt et s'en débarrasser avant qu'ils ne coûtent trop, tout en n'étant pas trop regardant sur la qualité des maisons où ils atterrissent, mes chevaux m'ont chuchoté que d'autres voies étaient possibles.

La rencontre avec l'artiste Sara Foxa a été un premier pas vers la réalisation de cette idée. Je lui ai commandé une œuvre inspirée par mes petits chevaux bédouins, et nous en avons acquit les droits, afin de la décliner et la diffuser sous diverses variations.

 

Une première édition de son œuvre "Les Fils du Désert" est disponible en lithographie digitale.

Rapidement la beauté du dessin nous a inspiré une interprétation en carrés de soie.

Nos petits chevaux ne cessent de nous inspirer d'autres créations dont la vente permet de contribuer à leur offrir la plus belle des vies sur nos terres de Dordogne.

CONTACT

© 2020 Angels of Arabians. Site créé par IDP13

  • Facebook
  • Instagram
  • Twitter
  • Pinterest